Notre invitée du mois

Chaque mois, une personne sera invitée sur le site et rédigera Son Edito du mois........

Notre première invitée est une femme de 33 ans, qui habite au bord de la mer en Gironde (33). Elle s'appelle Sophie et exerce un métier qui lui demande de "jongler avec les termes".

Son Edito :

Comment écrire un Edito.

 

Disons le tout de suite, je n'ai jamais écrit d'édito.


Alors lorsqu'on m'a demandé d'en écrire un...j'ai longuement hésité.


Robert (Le Petit Robert), définit l'Edito (Editorial pour les puristes) comme un article de fond, commentaire signé ou non, qui exprime, selon le cas, l'opinion d'un journaliste ou celle de la Direction du Journal...


Déjà...je ne suis pas parmi les auteurs autorisés à écrire un Edito...ça commence bien !!!


Mais, passons outre la difficulté.


L'exercice ne semble pas trop difficile.


Posons les bases.


D'abord, s'exprimer dans un français intelligible et...intelligent.


Exemple à ne pas suivre : la guerre, c'est relou et ça me gonfle...


Alors que « je n'aime pas la guerre parce que c'est mal »: français clair, cohérent, intelligible et revêtant une certaine forme d'intelligence...


A contrario, point de syntagmes lourds et superfétatoires nonobstant l'intérêt qu'iceux peuvent procurer au sens premier de l'Editorial sus visé.


Exemple : j'abhorre avec force les conflits armés internationaux car ils enfreignent sans retenue aucune les principes élémentaires que sont le respect et la considération mutuels et sacrifient aveuglément sur l'Autel de l'Orgueil et de la Souveraineté Etatiques des vies innocentes.


Une fois la forme acquise....abordons le fond.


Oublions les sujets qui fâchent ...même si la guerre, je n'aime pas...


Le truc est de choisir un sujet qui intéresse les gens...


Un Edito sur les régles de liquidation partage du régime matrimonial de la Communauté Universelle n'intéressera pas la grande majorité d'entre vous...(mais on peut s'arranger pour ceux que cela intéresse...)


Après, je ne ferai pas d'Edito sur les Maisons closes ou sur la perte de popularité de notre Cher Président...parce que je peux bien le dire : je m'en fiche royalement !


Bon, et bien, j'ai tout en mains pour faire un édito...


A bon lecteur...Salut !


De Sophie H., 33 ans, Gironde (33)

 

Allez découvrir l'édito du mois de juin

Tout Va Très Bien !